MICHELARIEGE

BIENVENUE DANS MON BLOG

9 juillet 2016

LA CATHEDRALE ST ANTONIN DE PAMIERS

Classé dans : Découverte de l'Ariège — michelariege @ 17 h 15 min

LA  CATHEDRALE  ST ANTONIN DE PAMIERS

 est une cathédrale catholique romane

télécharger.jpg

 

Originellement dédiée à

Saint Jean Baptiste et Saint Jean l’Evangéliste ,

l’ église fut appelée Sainte-Marie du Mercadal

(c’est-à-dire « du marché ») en 1384, avant d’être élevée

au rang de cathédrale en 1499.

L’édifice est aujourd’hui dédié à Saint-Antonin.

Seul vestige de l’église d’origine,

une partie du portail datant

 

LE PORTAIL

 

télécharger (4).jpg

 

du xiie siècle est de style roman. On peut y voir

des  chapiteaux historiés de la même époque.

 

Bien qu’aujourd’hui endommagés par le temps,

ces chapiteaux laissent deviner, de gauche à droite :

Le martyre de Saint jean-Baptiste

Adam et Eve

  • Daniel dans la fosse aux lions
  • Le martyre de Saint-Jean l’évangéliste
  • Samson luttant contre le lion

Sous la croix du portail, on peut

voir une pierre sculptée

du XIIe représentant le martyre de Saint-Jean

Le reste du portail, de style gothique, 

date du 14e siècle

 

LE CLOCHER

 

télécharger (1).jpg

 

Le clocher de style gothique toulousain

s’inspire fortement de celui des Jacobins de Toulouse:

imposante et briquetée, la tour octogonale 

est éclairée à chaque étage de fenêtres 

géminées terminées par un arc en mitre.

Elle remonte au xive siècle. On pourra remarquer

les créneaux et les meurtrières, témoignant

du passé houleux de la ville.

Ce clocher a été couronné au xixe siècle par

une galerie identique à celle des Jacobins.

Œuvre de l’architecte diocésain

Ferdinand De Coma (1814-1883),

elle permet d’alléger cette tour qui pouvait

paraître un peu massive.

 

LE CARILLON

 

65958855.jpg

 

En 1863, la cathédrale se dote d’un  carillon, composé de

l’ancien bourdon de 1849

(en fait une refonte d’un bourdon de 1683)

 de trois  cloches Louison de 1841, 1842 et 1845, 

et d’une série de cloches du même

fondeur datant de 1863. 

En 1899 douze cloches Bollée d’Orléans

prennent place avec les autres

 formant ainsi un carillon de vingt-deux cloches.

On installe en 1989 un nouveau carillon de vingt-six cloches du fondeur Paccard et  installe 

quelques-unes des

anciennes cloches en l’église Notre-Dame du Camp.

 

Depuis 1995 , après l’arrivée de

vingt-trois autres cloches 

du même fondeur, le carillon se

compose de quarante-neuf cloches,

 avec un poids total de 4 150 kg.

 

L’ORGUE

 

télécharger (2).jpg

 

La cathédrale abrite un orgue, dont le buffet date

du xviiie siècle, provenant de

la Basilique de la Daurade de

Toulouse. La partie instrumentale

a été construite par les

facteurs Robert Chauvin et Claude Armand

(l’orgue précédent, aujourd’hui disparu,

était dû au facteur belge Annesseens)

dans l’esprit d’un instrument français du xviiie siècle,

tout en permettant de jouer

les auteurs allemands de

 la même période.

Cet orgue fut inauguré le 22 novembre 1992.

Sous l’orgue, deux toiles de Raynold évoquant

la Première Guerre Mondiale

 

MERCI DE VOTRE VISITE

 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus